Mieux recruter en développant sa communication RH

Besoin d’un profil spécifique ou sénior, localisation géographique peu attractive, contrainte de temps. Il existe plusieurs raisons qui peuvent rendre un recrutement difficile pour une entreprise. Dans ces cas-là, les grandes entreprises investissent dans la communication RH, un domaine souvent sous-estimé par les TPE et PME culturelles mais qui reste pourtant un moyen efficace de faciliter les recrutements et s’assurer d’avoir un vivier de candidats toujours disponible.

Si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez développer des actions pour faire rayonner votre marque auprès des candidats, lisez cet article jusqu’au bout !

Qu’est-ce que la communication RH ?

La communication RH regroupe toutes les actions de communication réalisées au service des ressources humaines de votre entreprise. Elle comprend à la fois la communication interne, à destination des salariés, mais également la communication externe réalisée dans le but de promouvoir votre marque employeur.

La plupart du temps, une entreprise utilise la communication RH pour répondre aux objectifs suivants :

  • Fidéliser les collaborateurs et réduire les départs
  • Se rendre visible auprès des profils qu’elle souhaite recruter
  • Accélérer les recrutements
  • Améliorer sa réputation en tant qu’employeur

Bien que la mise en place d’une stratégie de communication RH soit systématique au sein des grands groupes, elle est souvent sous-estimée par les TPE et PME culturelles. Pourtant, selon une étude APEC, 85% des candidats se renseignent sur la marque employeur avant de postuler et consultent les avis laissés sur internet.

Quelques exemples d’entreprises culturelles qui mettent en avant leur marque employeur :

  • La Villette et sa politique de recrutement « égalité diversité » : 

  • Ask Mona qui réserve un bel accueil aux nouveaux arrivants sur LinkedIn :

@marcel.agency À quand le marcel Marcel ? #succesdebloque ♬ softcore – speedcatz

Comment mettre en place une stratégie de communication RH efficace ?

1. Comprendre les nouveaux besoins des candidats

  • Un job qui a du sens :
    La pandémie a conduit de nombreuses personnes à se remettre en question sur leurs choix professionnels. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, nombreux ont quitté leur poste, ont changé de secteur ou ont entamé une reconversion. Pour la plupart, dans le but d’aller vers une profession ou un secteur qui a du sens. Certains souhaitaient se sentir plus utiles, d’autres rêvaient d’un secteur qui se rapprocherait de leurs valeurs et convictions personnelles.

  • Une politique RSE :
    Toujours dans l’objectif de trouver du sens dans leur travail, les candidats s’intéressent de plus en plus à la politique RSE des entreprises.

    La Responsabilité Sociétale des Entreprises c’est l’intégration volontaire par l’entreprise des préoccupations sociales et environnementales à leur activité. En entretien d’embauche, les candidats posent régulièrement des questions au sujet des valeurs et de la culture de l’entreprise. Ils s’intéressent également aux environnements inclusifs, qui respectent l’égalité des sexes, ou encore qui mettent en place des actions pour limiter leur empreinte carbone.

  • De la flexibilité :
    Le télétravail a été la grande révélation de la pandémie. Alors que les entreprises ont longtemps hésité à mettre en place ce mode de travail, aujourd’hui le télétravail est devenu une norme dans les entreprises et les candidats l’apprécient. Qu’il soit partiel ou total, il offre la possibilité à l’employé d’économiser son temps de trajet et de mieux gérer sa vie personnelle. Si le poste que vous offrez le permet, n’hésitez pas à montrer que vous savez être flexible.

  • Une entreprise humanisée :
    Il n’est pas rare de voir une personne quitter son poste au sein d’une grande entreprise pour rejoindre une TPE ou PME à taille humaine. En effet, les petites entreprises ont la réputation d’avoir un management plus humain. Un avantage à ne pas négliger, surtout si votre candidat idéal se trouve au sein d’une grande entreprise !

 

 

2. Diffuser sa communication RH aux bons endroits

  • En interne : 
    La diffusion de votre communication RH en interne peut se faire par exemple via la création d’une newsletter, à l’oral à l’occasion de points d’équipes ou encore durant un entretien individuel avec un collaborateur. Ici l’objectif sera d’informer les employés de l’actualité de l’entreprise (nouveau projet, rachat, événement, etc.), mais également de les impliquer afin d’éviter les départs trop fréquents ou même de les anticiper.

    Votre communication RH intervient également au moment de l’intégration d’un nouveau salarié au sein de votre entreprise. En effet, négliger l’arrivée d’un nouveau salarié c’est aussi risquer qu’il ne devienne pas autonome rapidement et par conséquent qu’il perde la motivation. Le mieux est de s’assurer qu’il soit bien accueilli avec un poste prêt à l’utilisation et une période de formation prévue pour les différents outils et projets de votre entreprise. 

  • Sur les réseaux sociaux
    Les réseaux sociaux sont un bon moyen de rendre votre entreprise plus humaine. C’est sur ce canal que vous pourrez plus facilement montrer les coulisses de votre entreprise, dans le but de donner envie à votre candidat cible de vous rejoindre.

    LinkedIn reste le réseau social le plus utilisé pour diffuser sa marque employeur, Instagram sera plus pertinent si vous êtes à la recherche de profils créatifs, TikTok est de plus en plus utilisé pour attirer les profils en communication et marketing digital.

  • Par le biais de vos collaborateurs
    Et si vous transformiez vos collaborateurs en ambassadeurs ?
    Cette technique est souvent utilisée par les grandes entreprises afin d’humaniser leur communication RH.

    Il est vrai qu’un message publié par un salarié est perçu à 82% plus crédible par son réseau, que s’il était publié par l’entreprise. De plus, vous vous assurez que le message sera délivré à la bonne audience : les collaborateurs relaient le message à une communauté qui leur ressemble, qui ont les mêmes centres d’intérêt, métiers, etc.

  • En nouant des relations avec les formations supérieures
    Vous avez repéré une ou plusieurs formations qui pourraient être intéressantes pour vos recrutements ?

    N’hésitez pas à entrer en contact avec eux via leur pôle “relations entreprises”. Ces formations organisent des événements tout au long de l’année pour vous permettre de rencontrer leurs étudiants et alumnis.

  • Lors de vos recrutements
    Votre marque employeur doit être mise en avant dès la fiche de poste. Si le candidat n’est pas séduit en lisant votre annonce, il y a peu de chances qu’il postule.

    À lire aussi : « Rédiger une offre d’emploi efficace pour mieux recruter dans le secteur culturel »

    La façon dont vont être traitées les candidatures de la réception dans votre boîte mail à l’entretien d’embauche, va aussi compter pour votre communication RH. C’est ce qu’on appelle généralement : l’expérience candidat.
    Si un candidat a eu une mauvaise expérience lors de son recrutement, il en parlera à son entourage mais également sur les réseaux sociaux. Une mauvaise communication RH peut donc entacher la réputation de votre entreprise et avoir des conséquences sur son chiffre d’affaires à terme. 

Avec les difficultés de recrutement rencontrées dans le secteur culturel sur certains postes, la simple publication d’une offre d’emploi sur les sites d’annonces spécialisés ne suffit plus. Alors, si vous avez envie de recruter plus rapidement et efficacement, que vous envisagez de mettre en place une stratégie de communication RH et que vous souhaitez être accompagné, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact !